Tout à commencer le week-end dernier... à la recherche d'un meuble pour notre intérieur, nous sommes allés au village des antiquaires de Benfeld, et là point de meuble trouvé mais des moules en fer blanc pour chocolat de Pâques. Et là, j'ai craqué car peut-être qu'un jour je reprendrai les études pour un CAP pâtisserie-chocolaterie.

En attendant...
Je me suis lancée hier, mercredi, dans un atelier "chocolatier en herbe", et en fait... c'était une très mauvaise idée. Les enfants sont encore trop petits et pour une première je n'étais pas vraiment détendue. Entre le chocolat au bain marie d'un côté, le thermomètre pour surveiller la température et les enfants qui attendaient impatiemment le moment de m'aider, je ne savais plus où donner de la tête.
Bref, la manipulation fût très délicate, et pourtant je m'étais documentée sur le web, ici pour une séquence vidéo, là pour des conseils techniques de tempérage et n'ai malheureusement pas trouvé une méthode pour démouler mes chocolats : la cata !!!

Voici les photos de l'accident, un coq explosé, c'est pas très joli :

DSC06972

On ne fait pas d'omelette sans casser d'oeufs :

Croyez moi si vous voulez, le coq écrasé c'est bon quand même ! car je ne devais pas être loin de la réussite pour le tempérage ! (admirez ci-dessus le côté brillant de mon oeuf!)

DSC06974

Vous l'avez compris je garderai ces beaux moules pour la déco de Pâques... en attendant une formation de pro et je retournerai chez le chocolatier pour faire la cloche !

DSC06977